Vous disposez d’une entreprise capable de faire du dropshipping ? Alors, il ne vous reste plus qu’à penser au type de statut qui correspond à vos objectifs. Cette méthode commerciale en vogue à l’ère moderne nécessite une correspondance entre elle et les activités que vous réaliserez.

Quels sont les statuts juridiques pour faire du dropshipping en fonction de votre activité ?

Le dropshipping consiste à vendre des produits et à gagner de l’argent en retour à travers votre site de commerce. Pour vous qui désirez juste accroître vos revenus en choisissant une activité secondaire, le statut qui vous convient le plus est celui de l’auto-entrepreneur.

Avec ce statut juridique, vous n’avez pas besoin d’injecter tout votre temps dans cette activité. C’est pareil pour les formalités légales et administratives que vous pouvez simplifier.

Vous possédez un projet dans lequel vous voulez vous investir à fond ? Pensez au statut EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité simplifiée) dans laquelle vous serez le seul actionnaire, et la SASU (société anonyme simplifiée unipersonnelle). Ces statuts vous confèrent le titre de salarié ou non de votre entreprise de dropshipping avec des avantages et des inconvénients que vous devez connaître.

Pour les plus ambitieux, il existe un statut juridique qui vous permet d’être à la fois une auto-entreprise, un SASU ou un EURL. Par conséquent, vous devez disposer d’une organisation bien structurée de votre activité à ce niveau.

Quel statut pour faire du dropshipping ?

Avantages des différents types de statuts juridiques en matière de dropshipping

En entrepreneuriat et plus encore dans tout système commercial, l’intérêt ou les bénéfices sont les préoccupations des investisseurs. C’est le cas dans le dropshipping aussi, mais en fonction des types de statuts que vous choisissez.

En effet, avec le statut d’auto-entrepreneur, vous pouvez créer aisément votre société sans de grandes formalités administratives. Mieux, vous n’aurez pas à disposer nécessairement d’un fond de départ. Également, vous n’allez pas obligatoirement déclarer votre TVA si vous ne dépassez un certain seuil d’investissement par an. Ce statut vous dispense également d’un compte professionnel et d’un compte comptable.

Pour ceux qui choisissent une SASU ou une EURL, ils bénéficient d’une sécurité à long terme plus que les autres types de statuts. Aussi, vos activités de dropshipping peuvent être facilement transmises sur le compte de l’entreprise.

Enfin, pour ceux qui ont choisi le statut d’auto-entreprise, une liberté s’offre à vous sur divers horizons. En fonction de vos objectifs commerciaux et de vos programmes, vous pouvez jouir des autres avantages qu’offrent les autres statuts si vous professionnalisez vraiment votre activité.